Think out of the box! En management, l’injonction est intéressante. Elle nous invite à penser différemment, de façon non-conventionnelle. À dépasser nos habitudes, nos préjugés, nos croyances. À débrider notre créativité. À sortir de notre zone de confort et des sentiers battus, à élargir notre champ des possibles. Elle prend tout son sens en cette période « VUCA » dans laquelle innovation & transformation sont l’alpha & l’oméga de la réussite d’une entreprise. Elle peut même parfois s’avérer indispensable pour résoudre une problématique, cf. le célèbre « Problème des 9 points » :

Nous vous proposons, par extension, de considérer que notre « box » individuelle renferme toutes les compétences et appétences qui nous sont disponibles, naturellement ou par acquisition. Tout ce que l’on fait facilement, et avec plaisir. En creux, nous trouvons « out of the box » les savoirs ou notions qui nous sont moins familiers, pour lesquels nous avons moins de facilités ou d’intérêt, pour lesquels nous devons faire un effort. N’avez-vous jamais ressenti combien il peut être difficile de « sortir de sa box » ? Combien cette contorsion peut s’avérer douloureuse ? Pensez à certains écoliers avec les mathématiques, à certains créatifs à qui l’on demande de la rigueur, ou à des introvertis qu’on invite à plus s’ouvrir aux autres. Cela vous parle ? 😉

En entreprise, la plupart des systèmes d’évaluation s’appuient sur l’image idéale à laquelle les employés devraient correspondre. L’évaluateur utilise ainsi cette image pour montrer à chacun ses faiblesses, c’est-à-dire les aspects auxquels il ne réussit pas à se conformer (écarts avec la norme). Ces faiblesses sont appelées « axes de développement », et c’est sur ces points que l’on incite les employés à concentrer leur énergie pour accroître leur rendement. L’entretien annuel d’évaluation, en la matière, peut en être une caricature : 5’ sur les éléments de satisfaction, 55’ sur « ce qui ne va pas ». Or c’est là qu’est l’os. Tout d’abord, les études scientifiques et empiriques nous montrent que nous sommes tous différents face à la volonté et la capacité d’apprendre. En outre, s’améliorer en se focalisant sur une faiblesse demande une somme extraordinaire d’énergie et de temps. Et enfin les risques en cas de non-atteinte des objectifs sont non-négligeables pour les individus et les organisations : mise en difficulté, démotivation, perte de confiance en soi, risque d’erreurs accru, stress, épuisement, burn-out.

Chez WeCoach, nous sommes convaincus que tout processus d’accompagnement de la personne, qu’il soit éducatif, managérial, ou individuel, devrait miser sur la consolidation des forces de l’individu plutôt que sur la stigmatisation de ses faiblesses. Encourager les collaborateurs à faire mieux ce qu’ils font déjà bien. Favoriser la maîtrise de sa propre langue avant d’apprendre des langues étrangères.

Nous sommes convaincus qu’il est bien plus efficace pour les individus, pour les équipes, et donc pour les organisations, de maximiser le potentiel de chacun. De miser sur ses forces plutôt que de se focaliser sur l’amélioration des faiblesses. 

C’est pour cela que nous avons développé un dispositif d’accompagnement des équipes unique, moderne, et original :

« Boost your Box »

Il consiste à identifier et maximiser le potentiel de chacun afin de rendre l’équipe durablement plus efficace.

Pour découvrir le parcours du programme, cliquez ici !